Chauffe-Eau Solaire



J'ai équipé mon habitation d'un système de Chauffe-eau Solaire (CES) depuis le 01 Juin 2006.
Après de nombreuses demandes de devis (sur base de l'Annuaire des installateurs agréés Soltherm de la région Wallone (http://energiewallonie.be) j'ai retenu le devis de la SPRL Chauffage Cornet
Il me proposait :
-1 boiler émaillé vertical de 200L Viessmann Vitocell-v100
-1 capteur Viessmann Vitosol 200 de 30 tubes absorbeur sous-vide (3m²)
-1 divicom solaire avec pompe de circulation
-1 vase d'expansion de 40L
-1 système de régulation Viessman Vitosolic 200
-1 pompe de charge entre le boiler solaire et le boiler chaudière
-installation, réglage, essai et mise en service (3 jours consécutifs de travail)

pour la somme de 8.340 Eur TVA de 21% comprise

Les avantages financiers en 2006 sont:
-> 1500 Eur de la région Wallone
-> 750 Eur de la Province du BW
-> 250 Eur de la commune
-> 1.280 Eur de réduction d'impôt

Ce qui faisait finalement un investissement net de 4.560 Eur.
Quel est la durée d'amortissement ? Impossible à vous dire pour le moment, c'est avant tout une conviction, un effort personnel à l'utilisation de cette énergie inépuisable qu'est le soleil...

Ma consommation de gaz (chauffage + eau chaude sanitaire pour une famille de 4 pers.) était de 12.300 kWh en 2007 et 17.500 kWh pour 2008...et chez vous ?

L'installation du chauffe-eau était neuve (2 ans) composée d'une chaudière murale Viessmann Vitodens 200 et d'un boiler émaillé de 200L.

Ce système est installé en aval du boiler chaudière de 200L et fait le pré-chauffage de l'eau d'alimentation du boiler chaudière.
Ce qui signifie que quand on utilise l'eau chaude sortant du boiler chaudière, celui-ci se rempli en puisant l'eau dans le boiler solaire (plutôt que directement l'eau de ville).
En cas de très beau soleil, l'eau solaire arrivant est déjà à une température de 50° (ou plus) et la chaudière ne doit PAS chauffer cette nouvelle eau.
En cas de soleil moyen, l'eau solaire arrivant se trouve entre 15° et 50°, la chaudière ne doit alors seulement faire un réchauffement que pour la différence de température.
Si faute de soleil, l'eau du boiler solaire est froide (t° de l'eau de ville de 15°) alors la chaudière devra suppléer complètement au chauffage de l'eau (situation identique à l'installation sans le CES)

Voici le schéma de principe de l'installation

1 boiler solaire
2 boiler chaudière
KW arrivée de l'eau de ville (froide)
WW sortie de l'eau chaude sanitaire qui alimente les robinets
VL arrivé du liquide caloporteur chauffé par le soleil
RL retour du liquide caloporteur refroidis vers la panneaux
T2 sonde température panneaux solaires
T3 sonde température départ liquide caloporteur vers les panneaux
T9 sonde température boiler solaire
T10 sonde température boiler chaudière
4 pompe/circulateur liquide caloporteur
8a pompe de bouclage ou de déstratification

Je ne suis pas convaincu de l'éfficacité maximale de l'installation. Quand nous utilisons de l'eau chaude le matin (douche), l'appoint en eau venant du boiler solaire (si pas chauffé la veille) est de l'eau froide. La chaudière doit, si nécessaire, se met en route pour remettre le boiler chaudière à température, mais si la journée et bien ensoleillé, le chauffage de l'eau par le soleil ne servira que pour le lendemain. Pourquoi ne pas attendre 16h00 pour autoriser la chaudière à chauffer l'eau du boiler chaudière A CONDITION que le soleil de la journée n'ai pas pu faire cet échauffement ?

Première étape est de monter un ensemble de sondes pour connaitre les différentes températures au cours de la journée.
Sur le site de http://www.electronicinterfaceprojects.com Spencer nous a développé un super produit que conserve sur une carte SD de 2G les données de 6 sondes. Les résultats étant stockés sous forme d'un fichier CSV, je devais encore convertir facilement en graphe. J'ai trouvé la solution avec le programme PERL csv2png perl - csv2png conf qui me génère un graphe GIF en une fraction de seconde sans autre manipulation.
Voici les premier résultats (nom fichier = année mois jour.gif) :
Accès à tous les graphes
Avec ces graphes, vous pouvez voir l'efficacité des tubes sous vides (par ex. le graphe du 28 février 2009 ) montre bien que pour une température extérieure de moins de 10°, les 200 litres du boiler solaire sont montés de 23° à 45° en 8heures de soleil.
Ma crainte est bien confirmée le 18 mars 2009 quand on voit que la chaudière réchauffe l'eau à 9h du matin alors que la superbe journée ensoleillée qui va suivre permet de faire monter l'eau de 2 boilers à 52°c et 60°c (malgré une température extrieure qui ne dépasse pas les 12°c) !
CQFD, il faut empêcher la chaudière de se mettre en route avant 17h !